kit de remplissage

Bientot disponible

La qualité des encres Sqribi

(Information : toutes les informations contenues sur cette page sont détaillées, commentées et largement illustrées dans le CD ROM inclus dans le kit d’encre Sqribi)

Il est important de connaître un « tout petit peu » la technologie des imprimantes à jet d’encre et la composition des encres pour vraiment comprendre l’importance que revêt la fabrication des encres…

 Les technologies des imprimantes

Il existe trois grands procédés d’éjection de l’encre sur le papier pour les imprimantes grand public (les procédés industriels peuvent être très différents) :

 Les procédés « Roof-Shooter » et « Edge-Shooter » :

Roof-Shooter   Edge-Shooter
...............
A : Goutte d’encre expulsée
B : Encre prête à remplacer l’encre expulsée
C : Support des buses
D : Refroidissement de la tête d’impression (généralement en aluminium)
E : Corps de la tête d’impression
F : Support de l’élément chauffant
G : Elément chauffant
H : Bulle de gaz

L’encre circule du réservoir vers la tête d’impression dans un petit conduit de 80 microns de diamètres, c’est-à-dire le diamètre d’un cheveu. Elle est ainsi acheminée jusqu’à une « résistance électrique » qui chauffe à la demande (quand il faut imprimer) entre 330°C et 440°C (chaque tête d’impression à sa propre température de chauffe).
Le solvant qui se trouve dans l’encre rentre en ébullition EXACTEMENT à la température de chauffe de la résistance ; une bulle de gaz se forme ; cette bulle éclate et projette une gouttelette d’encre sur le papier à une vitesse comprise entre 108 km/h et 138 km/h (cette vitesse est directement liées à la température de chauffe de la résistance, à la conduction thermique de l’encre, à la hauteur entre la tête d’impression et le papier). Ces procédés permettent d’éjecter entre 9000 et 12000 gouttelettes par seconde par buse.

 

Le procédé piézoélectrique :

A : Filtres
B : Réservoir intermédiaire d’encre desservant les différentes buses
C : Cartouche
D : Elément piézoélectrique et plaque vibratoire
E : Buse
F : Canal d’alimentation d’une buse

Dans ce cas aussi, l’encre circule dans un conduit de 80 microns de diamètre mais pour être dirigée vers un réservoir secondaire placé dans systématiquement dans l’imprimante (cela signifie que la tête d’impression se trouve dans l’imprimante). Elle est ensuite cheminée jusqu’à un élément piézoélectrique dans un conduit de 5 microns de diamètre (imaginez 16 tuyaux inclus dans un cheveu !). L’élément piézoélectrique, alimenté électriquement lorsqu’il faut imprimer, se courbe et appuie sur le minuscule conduit d’encre… Et à chaque pression, au bout du petit tuyau, une minuscule goutte d’encre est éjectée (effet « tuyau d’arrosage »). Ce procédé permet d’éjecter jusqu’à 30 000 micro gouttelettes par seconde.
 

Ces quelques informations permettent de comprendre toute l’importance d’une encre parfaitement adaptée à la technologie utilisée par l’imprimante et aux réglages de celle-ci ! Les encres Sqribi® sont toutes étudiées pour s’appliquer parfaitement aux technologies et réglages de chaque imprimante (ou groupe d’imprimantes car généralement les grandes marques développe des encres pour plusieurs imprimantes).

 
Les colorants et les pigments

 
Il faut aussi savoir qu’il existe deux grandes familles d’encres :
 

  • les encres à base de colorants
  • les encres à base de pigments


 
Les premières imprimantes commercialisées (années 1980) utilisées toutes des encres à base de colorants. C’est à partir du milieu des années 1990 que les grandes marques ont développé des encres à base de pigments. En effet, la diffusion de plus en plus large de matériels numérique (« home printing ») et la copie facile des encres à base de colorants par l’Asie rendait le marché attractif pour la concurrence…

Dimension relative d’une particule de pigment (P) et une molécule de colorant (C).

 

Mais quel intérêt y-a-t-il d’avoir des pigments plutôt que des colorants en plus de la difficulté à fabriquer ?

Voici deux raisons (entre autres) qui démontrent non seulement l’intérêt mais la nécessité d’utiliser des encres à base pigmentaires :

Le mouillage pigmentaire

Plus un liquide est chargé en minéraux, moins une goutte de ce liquide s’étale sur son support ; à l’inverse, plus le liquide est pauvre en minéraux plus il s’étale sur son support…

Une goutte d'eau pure sur une plaque de verre propre s'étale. 

Une goutte d'huile sur une plaque de verre ne s'étale pas.

Voici une photographie au microscope électronique de gouttelettes d’encre déposées par une tête d’impression : il s’agit d’une encre pigmentée (les gouttelettes restent bien formées et ne s’étalent pas)… Si on utilise de l’encre à base de colorant… les gouttelettes s’étalent et viennent à se toucher… Aussi, si une gouttelette est magenta et que sa voisine est noire… dans le cas d’une encre pigmentaire, elles ne se toucheront pas et resteront magenta et noire mais s’il s’agit d’une encre à base de colorant, elles viendront à se toucher et la frontière entre les deux couleurs ne sera pas nette…

Les encres Sqribi® ont été développées pour correspondre EXACTEMENT aux spécificités physiques et chimiques des encres d’origines… C’est pourquoi nous pouvons garantir une réelle et totale qualité de nos produits.

 

Il n’y a aucun produit à lister dans cette catégorie.
Développé Par André Dagenais
Propulsé Par Prestige Toner, Canada, Québec
GF Bureautique © 2017